La focalisation interne

Voilà un choix interessant selon moi lorsque l'on écrit une histoire: quel point de vue le lecteur aura-t-il à sa disposition pour "assister" aux évènements?

Il y a trois choix qui s'offraient à moi: _Le premier
                                                           _Le deuxième
                                                           _Le troisième

J'ai préféré prendre la focalisation interne dans l'optique du raprochement entre le lecteur avec le narrateur.
Je tenais à ce que le lecteur subisse le point de vue unique du narrateur qu'il n'en sache pas plus que lui.

Le choix du héros, dont je discuterais plus tard dans la partie narration découle vraiment de cette décision, car j'aime le fait de ne voir que ce que perçoit le héro. On peut être trompé par son attention à lui alors que ce qui est vital lui passe sous le nez sans qu'il s'en aperçoive.
Cela peut aussi être interessant si le lecteur se rend compte d'une chose que le narrateur n'a pas encore saisi, à condition que ce ne soit pas évidemment trop fréquent.


24/11/2006
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres